17 octobre 2018


Une distinction pour Madame Ria Walk

Une distinction pour Madame Ria Walk

Le 8 septembre 2018, Ria Walk a fait ses adieux aux frères maristes de la Westerhelling/Nijmegen.

Elle a travaillé pendant 31 ans au service des frères, visiteurs  et groupes de passage à la Westerhelling. Elle a été assez longuement absente ces derniers mois pour cause de maladie. Elle regrettait vraiment ne plus pouvoir rendre les services habituels aux frères.

Son contrat de travail prévoyait au départ des tâches ménagères dans la communauté des frères. A la fin des années 80, les rencontres de formation et de réflexions à caractère religieux se multiplièrent à la Westerhelling, ce qui signifiera pour Ria et sa collègue  du travail supplémentaire, car il fallait « faire les chambres » et cuisiner pour  une quinzaine de personnes. Ria était une bonne cuisinière et elle adorait cuisiner et les repas étaient fort appréciés par « sa clientèle de passage » et des frères, bien sûr !!!

Au courant des années nonante, quelques réfugiés sont venus agrandir la communauté. Il fallait dorénavant soigner 12 personnes et prévoir des repas adaptés.

A partir de l’année 2000, la Westerhelling sera le siège de  la maison provinciale de la nouvelle province d’Europe Centre Ouest. Ria s’est adaptée à la nouvelle situation, toujours prête à se mettre au service des frères ou autres personnes venus d’Allemagne, de Belgique ou de Grande Bretagne. Elle n’avait pas de problème pour se faire comprendre par des visiteurs venus de pays si différents. Chacun comprenait son « langage gestuel ».

A l’occasion d’un jubilé  des Frères, Ria a offert à la communauté  une très belle tapisserie réalisée par elle-même et représentant la Vierge Marie. La tapisserie se trouve aujourd’hui dans la réfectoire de la maison. La tapisserie lui a certainement demandé des centaines d’heures de travail. C’est là une preuve de plus de sa forte implication dans la vie de la communauté.

Ria a reçu pour son généreux dévouement, pour sa bonne humeur et son franc rire la distinction papale « Pro Ecclesia et Pontifice ». C’est là une récompense bien méritée pour sa longue carrière au service d’une communauté de religieux. Son activité a constitué un apport précieux et important au travail apostolique des frères.

Ria peut jeter un regard de fierté et de reconnaissance sur toutes ces belles années.

Le repas festif, qui clôtura la fête,  avait réuni autour d’une même table, des membres de sa famille, des connaissances, des frères et des collègues.

7 octobre 2018


Camp d’été 2018 à Orore – Kénya

Camp d’été 2018 à Orore – Kénya

 Comme il y a deux ans, un groupe de 11  personnes, pour la plupart des jeunes, a pris la direction d’Orore au Kénya : Jasmin Nimar du CMI-Team, Wolfgang Hacker, professeur d’éducation physique au Maristkolleg, Frère Michaël et 8 jeunes adultes dont 5 anciens volontaires maristes de Mindelheim. Orore est situé sur le lac Victoria et est un village de pêcheurs. Les Frères maristes y dirigent une école « Our-Lady-of-Orore Primary school » et un internat.

Le camp d’été a duré 2 semaines. Il a permis à quelques élèves de l’école d’Orore et des enfants du village de rester à l’école durant les vacances, au lieu de retourner chez eux. Au courant de la matinée, les 65 enfants avaient la possibilité de bricoler des belles choses à l’intérieur de l’école. L’après-midi se passait sur la plaine de jeux. Les élèves pouvaient s’y initier à des jeux nouveaux ou pratiquer des jeux bien connus comme le foot et le netball. Le programme de la journée avait été élaboré par le team de Mindelheim. Les professeurs et  frères de l’école les aidèrent dans le bon déroulement de la journée.

Le camp fut certainement un succès pour tous. Beaucoup  d’orphelins ou enfants venus de familles difficiles eurent ainsi l’occasion de se retrouver dans un milieu accueillant ou la détente et la joie de vivre étaient prioritaires. Il apparut très vite qu’il fallait peu de choses pour rendre ces enfants heureux.

Afin d’assurer des effets durables pour les enfants dont ils avaient la charge, durant 15 jours, les volontaires ont, dès leur retour au pays, organisé des rencontres pour sensibiliser les gens aux conditions difficiles de ces enfants et promouvoir une sorte de parrainage entre nos écoles et l’école d’Orore. Le montant en Euros qui permet de couvrir tous les frais scolaires (minerval, internat, repas, uniforme…) s’élève à 400 Euros.

Si vous désirez obtenir plus d’informations ou éventuellement parrainer un de ces enfants, vous pouvez vous adresser à une ou un des volontaires ou au bureau du CMI  à Mindelheim. (Tel +49) 08261/220 24 60 ou e-mail : jasmin.nimar@maristen.org

Tous les participants au camp, ceux de chez nous et d’Orore, ont fort apprécié les belles journées passées ensemble et les réactions furent dans l’ensemble si positives qu’on songe déjà à un 3e camp d’été en l’an 2020.

Alle rechten voorbehouden © Maristen | Webdesign by: WEN Kunst Webdesign | Login